Daniel Isoir

Daniel IsoirenbDaniel Isoir, né à Paris de parents organistes , se passionne très tôt pour le jeu sur pianoforte et sa facture. Il restaure avec son père un pianoforte anglais de Clementi, qui lui révèle la richesse de ses possibilités sonores et expressives. Parallèlement à de solides études de piano moderne qui l’amènent à travailler sous la direction de pianistes tels que Luisa Sorin, Gilles Bérard, Paul Badura-Skoda, puis avec Evgeny Koroliov à la Hochschule de Hambourg, il pratique avec passion la musique de chambre et l’accompagnement de chanteurs sur toutes sortes de répertoires.

C’est cet intérêt pour la musique de chambre et le jeu sur instruments historiques qui l’amène à fonder en 2006 « La Petite Symphonie ». Cet ensemble, à un instrumentiste par partie et sans chef lui permet de mettre en relation son activité chambriste avec le grand répertoire symphonique du 18ème siècle. Avec un petit groupe de musiciens, il interprète au pianoforte, en tant que continuiste, des symphonies de Haydn, Mozart, Kraus, Carl Philip Emanuel ou Wilhelm Friedemann Bach. Il a également le bonheur de redécouvrir le répertoire concertant pour pianoforte avec tout le naturel et la souplesse que permet une exécution en petite formation. Le premier disque qu’il a enregistré avec son ensemble , pour le label AgOgique, était justement consacré à trois grands concertos de Mozart: les K.415, 449 et 595, et a été salué par de nombreuses et élogieuses critiques dans les journaux spécialisés.

Daniel Isoir a aussi d’autres enregistrements à son actif, sur pianos historiques ou piano moderne pour divers labels (alpha, Pianovox, Pavane) , Il collabore également depuis plusieurs années avec le baryton Arnaud Marzorati dans un travail passionnant de redécouverte et réinterprétation de chansons anciennes, de Pierre-Jean de Béranger à Gustave Nadaud.